Lectures

Journal d’un vampire en pyjama, Mathias Malzieu

Couverture et résumé du livre


Journal d'un vampire en pyjama, Mathias Malzieu - couverture

J’ai l’impression que le sang vient directement de son sourire. J’ai envie de la prendre dans mes bras et de l’empêcher de quitter la chambre. Une joie profonde se diffuse en moi avec une telle intensité que je sens venir les larmes, mais je ne veux pas chialer devant l’infirmière avec mon T-shirt Spiderman et tout.

– Mathias Malzieu, Journal d’un vampire en pyjama (2016), p.183 éditions Albin Michel

Cinq ans après que ce livre m’a laissée les larmes aux yeux, je le relis avec un œil nouveau. C’est avec joie que je m’apprête à vous parler de mes ressentis face à cette lecture simple et dramatique à la fois.

• Une autobiographie sincère •

Journal d’un vampire en pyjama est, comme son titre l’indique, le journal intime que tenait Mathias Malzieu pour raconter une période aussi difficile que marquante : son combat contre une maladie, déclarée en novembre 2013. Il s’agit de son sixième roman dont la quatrième de couverture (édition Albin Michel 2016) indique ces quelques mots : “Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue.”
J’ai trouvé ces textes très sincères. Bien sûr, il est tenté de dire que cela va de soi puisque l’auteur raconte sa propre vie, hors il y a une différence entre ressentir et écrire ce que l’on ressent. C’est le travail de tout écrivain, peu importe l’histoire racontée. En ce qui concerne Mathias Malzieu, c’est réussi !

• Les références et jeux de mots •

S’il y a bien quelque chose que personne ne peut rater, c’est bien cet amas de références et jeux de mots qui prolifèrent entre les lignes. La plupart du temps j’ai bien accueilli leur présence, mais il arrive quelques fois où les références et comparaisons à la “on dirait que” envahissent un peu le texte (surtout au début du roman), ce qui m’a fait sortir de l’histoire, et c’est bien dommage.
Fort heureusement, les références et jeux de mots sont bons et intéressants, parce qu’ils ne sortent pas de nul part. J’ai donné comme exemple la citation qui a ouvert ma chronique : le T-shirt Spiderman. Pourquoi Spiderman ? Parce qu’avant d’être un super-héros, c’est un jeune homme qui doit surmonter ses propres problèmes tout en protégeant ceux qu’il aime. Mathias Malzieu s’incarne en Spiderman tout au long de son histoire, même s’il ne donne le nom du super-héros qu’au dernier acte du roman, parce qu’il veut rassurer ses proches et a beaucoup de mal à leur dire toute la vérité sur la gravité de sa maladie. Je retiens donc ce parallèle qui m’a beaucoup plu (et pas seulement parce que j’adore Spiderman) !

• Conclusion •

Pourquoi j’ai décidé de vous parler de ce livre ?

Ce qui m’a le plus marquée, c’est la légèreté du ton choisi pour aborder un sujet dramatique. On se surprend à sourire pendant des scènes loin d’être amusantes, et je trouve cela très fort ! Ce serait dommage que vous passiez à côté. 😉

Intéressé.e.s par la lecture de Journal d’un vampire en pyjama ? Vous pouvez vous le procurer en librairies comme en grande surface (mais en tant qu’auteur je vous recommande fortement les libraires) !
Vous voulez en savoir plus sur Mathias Malzieu ? Allez donc faire un tour sur le site de Dionysos !

• Annexe : l’écriture pour soi •

Je vais aborder un point délicat, qui est à mon sens le danger du journal intime : écrire pour soi. C’est la définition d’un journal intime, il est donc normal que le lecteur, quand il lit le journal intime de quelqu’un, ne parvienne pas à s’identifier au personnage principal, parce que celui-ci écrit ce journal pour lui, et non pour un lecteur. Pour moi, une histoire peut être écrite pour nous-mêmes, mais si l’on veut toucher, si l’on veut témoigner pour aider, il est primordiale de penser à ceux que l’on veut toucher, ceux que l’on veut aider. Je m’égare un peu, mais je profite de cette chronique pour en parler parce que c’est un sujet à débats que je trouve très intéressant.

“Je voudrais tout prendre en photo, et emmagasiner de l’air pur en souvenir.”

Bonus : ma phrase préférée !!

Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! J’espère que ma chronique t’a plu. En tout cas, j’ai hâte de te retrouver pour un prochain article ! 😊


D’autres chroniques

Un livre à me proposer ? Où trouver mes autres contenus ?


Pour les demandes de SP, ça se passe sur SimplementPro !
Toutes mes activités sur ce lien !

Auteur

Ceryse
19 ans | Fantasy L'univers entre les mondes (fin 2021) Comité de lecture chez Evasion Editions

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haïkus (n°94 au n°100)

23 janvier 2021

F.A.Q. du 7 février 2021

7 février 2021

%d blogueurs aiment cette page :